Festival BD Angoulême – Sélection de potentiels gagnants

Le petit morse de la libraire vous met cette fois en avant neuf titres, qui sont tous candidats au festival d’Angoulême de la BD, pour essayer d’y remporter un titre.


1. Un destin de Trouveur

BD – Gess

Paris, printemps 1898. La famille de l’inspecteur Émile Farges est enlevée par La Pieuvre. La raison ? Utiliser son talent pour retrouver la femme et la fille de La Bouche, un des quatre dirigeants de cette terrible mafia. Émile Farges est trouveur. À l’aide d’un caillou jeté sur une carte, il peut localiser la personne qu’il cherche. C’est ainsi qu’il a rencontré Léonie, l’amour de sa vie, fille de Mama-Brûleur, redoutable activiste féministe et anarchiste. Lorsque l’organisation connue sous le nom de La Pieuvre l’embauche, contre sa volonté, pour retrouver la femme et la fille d’un des leurs, Trouveur est placé dans une situation impossible dont son talent ne suffira peut-être pas à le sortir…


2. Michel

BD – Pierre Maurel

Ne pas se fier au titre de l’album : Michel n’est pas un descendant de Rahan, loin de là. Plutôt un reporter radio qui parle de la vie qui va, ne se sent guère à l’aise dans son époque et fréquente plus volontiers des personnages en galère que des premiers de cordée. Une description drôle, lucide et grinçante de la France d’en bas d’aujourd’hui.


3. L’oisiveraie

BD – David Prudhomme

L’Oisiveraie, c’est le nom de la maison de Roland, un petit vieux surnommé “Le Shérif” à cause de son chapeau de cow-boy, et dont la vie rythmée comme du papier à musique s’organise entre ses animaux et les pots avec les copains. David Prudhomme a entièrement redessiné et recomposé cette ode au quotidien, publiée initialement aux éditions Charrette, pour faire l’éloge de l’oisiveté et des petits riens.


4. Les entrailles de New York

BD – Julia Wertz

Loin des sempiternels guides touristiques, Julia Wertz met en scène New York avec un regard d’entomologiste. Tout au long de cette déambulation graphique, elle s’intéresse à la ville au quotidien, avec ses boutiques, ses vidéoclubs, ses diners et tous les endroits méconnus qui font le sel de cette cité pas comme les autres. New York comme vous ne l’avez jamais vu !


5. Les Indes fourbes

BD – Ayroles & Guarnido

D’un trait virtuose et expressif, Juanjo Guarnido nourrit de détails les rebondissements rocambolesques imaginés par Alain Ayroles, autour de don Pablos de Ségovie, vaurien rusé inspiré du personnage d’El Buscón dans le roman picaresque de Francisco de Quevedo. Sur fond de colonisation de l’Amérique, une épopée baroque au temps du siècle d’or espagnol.


6. In Waves

BD – Al Dungo

Pour ce premier roman graphique, le Californien AJ Dungo raconte sa tragique histoire d’amour avec Kristen, rencontrée au lycée et emportée par un cancer à l’âge de 25 ans. En entremêlant l’histoire du surf, en bichromie sépia, à sa propre expérience racontée dans un bleu turquoise et mélancolique, il livre un album bouleversant, submergé par l’océan, où le romantisme trouve dans l’épure le chemin direct des émotions.


7. Ecolila

BD – François Olislaeger

Comment transmettre son amour de la nature à sa fille de 5 ans quand on ne la voit que deux après-midi par semaine et un week-end sur deux, à Mexico, une des mégalopoles les plus polluées du monde ? C’est pour elle que François Olislaeger a construit cette fable écologique, dilatant le temps et l’espace lors d’une promenade au parc. Les dessins libres répondent aux “pourquoi” de la fillette et donnent à comprendre la beauté d’un monde menacé.


8. Le loup

BD – Rochette

La confrontation épique entre un loup blanc et un berger solitaire, en plein cœur du massif des Ecrins. Rochette, qui a renoncé à devenir guide pour se consacrer au dessin à la suite d’un accident en montagne, signe un récit d’une beauté sauvage, entre violence et humanité. Et pose une question toujours d’actualité, celle de la cohabitation entre l’homme et l’animal.


9. Blueberry

BD – Sfar & Blain

Alors qu’il patrouille aux abords d’une réserve indienne, le lieutenant Blueberry assiste au meurtre de deux femmes apaches par trois jeunes Blancs. Joann Sfar et Christophe Blain se sont associés pour imaginer cette nouvelle aventure crépusculaire en hommage au western culte créé en 1963 par Jean-Michel Charlier et Jean Giraud pour le magazine Pilote.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *