La News des livres – (Volume 13)

Le petit morse d'un point un trait revient vers vous avec une sélection d'ouvrages à ne pas manquer !
Venez vite les découvrir à la librairie !

coin frissons

1.Une évidence trompeuse

Roman - Craig Johnson

Un accident apparemment banal, en marge d’un rassemblement de motards dans le Wyoming, laisse un jeune homme entre la vie et la mort. Mais l’affaire semble partir en roue libre pour Walt Longmire et Henry Standing Bear, appelés sur les lieux, tant le gang de motards auquel appartenait le jeune homme se fait menaçant. Pour ne rien arranger, la mère de la victime, l’extravagante Lola, n’est autre qu’une ex-petite amie de Henry et garde un ascendant certain sur lui. Dans la confusion qui s’ensuit, Walt et Henry, aidés par Vic, se raccrochent aux faits indubitables. Mais un témoignage qui paraît vrai ne l’est pas forcément, car comme le dit si bien Sherlock Holmes “il n’y a rien de plus trompeur qu’une évidence”.


Tout au long de cette trépidante enquête, le trio de choc devra apprendre à se méfier de tous pour percer les secrets d’une affaire aux proportions bien plus grandes qu’un simple règlement de comptes.

2. L'illusion

Polar - Maxime Chattam

Bienvenue à Val Quarios, petite station de ski familiale qui ferme ses portes l’été.

Ne reste alors qu’une douzaine de saisonniers au milieu de bâtiments déserts. Hugo vient à peine d’arriver, mais, déjà, quelque chose l’inquiète. Ce sentiment d’être épié, ces «visions» qui le hantent et cette disparition soudaine…

Quels secrets terrifiants se cachent derrière ces murs ? Hugo va devoir affronter ses peurs et ses cauchemars jusqu’à douter de sa raison…

Bienvenue à Val Quarios, une «jolie petite station familiale» où la mort rôde avec la gourmandise d’une tempête d’été.  

Un thriller haletant et effrayant au dénouement vertigineux.

3. Impact

Polar - Olivier norek

Par le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Elle – policier, Prix Le Point du polar européen

Face au mal qui se propage
et qui a tué sa fille

Pour les millions de victimes passées
et les millions de victimes à venir

Virgil Solal entre en guerre,
seul, contre des géants.

L'avis de zab

> Une bombe ! Un méchant pas commes les autres et Olivier Norek qui règle ses comptes avec la société. Ça fait un bien fou…

4. Incendie Nocturne

Polar - Michael Connelly

À ses débuts, Bosch a eu un certain John Jack Thompson comme mentor. Un homme qui lui a appris à toujours prendre une affaire personnellement et à déployer tous ses efforts pour la résoudre. À la mort de Thompson, sa veuve confie à Bosch un dossier volé par son mari aux scellés avant sa retraite. Il s’agit d’une affaire non résolue : un jeune homme abattu dans une ruelle coupe-gorge de Los Angeles des années plus tôt.
Bosch demande l’aide de Renée Ballard, déjà fort occupée au quart de nuit à Hollywood après qu’un sans-abri a été retrouvé calciné dans sa tente. Ensemble, ils en arrivent bientôt à se poser une terrible question : le mentor de Bosch a-t-il dérobé ce dossier pour tenter de résoudre l’affaire après son départ de la police… ou pour s’assurer que la vérité ne soit jamais faite sur ce meurtre ?

5. L'inconnu de la forêt

Polar - Harlan Coben

Au lycée, Naomi ne connaît que la solitude et l’humiliation. Matthew, son ami a toujours laissé faire, mais la disparition soudaine de la jeune fille l’inquiète. Sa grand-mère, avocate renommée et médiatisée, met sur
l’affaire un certain Wilde, au profil atypique… Wilde (de l’anglais Wild « sauvage »), personnage mystérieux, doit son nom à ses origines hors du commun : il a vécu seul dans les bois pendant plusieurs mois alors qu’il n’était qu’un enfant. Retrouvé à l’âge de huit ans, il n’a jamais réussi à percer le secret de ses origines. Aujourd’hui encore, c’est dans la forêt, un peu à l’écart de la société, que cet enquêteur malin et débrouillard a choisi de vivre.

coin émotions

6. L'anomalie

Roman - hervé le tellier

“Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension.”
En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.
Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L’anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe.

7. Chavirer

Roman - Lola Lafon

Cléo qui vit entre ses parents une existence modeste en banlieue parisienne, se voit un jour proposer d’obtenir une bourse, délivrée par une mystérieuse Fondation, pour réaliser son rêve : devenir danseuse de modern jazz. Mais c’est un piège, sexuel, monnayable, qui se referme sur elle et dans lequel elle va entraîner d’autres collégiennes.

L’avis de Zab (dans le nouveau numéro de C le MAG (182), à retrouver à la librairie) :

Chavirée, c’est sûr, bouleversée, tout autant et comme dit l’un des personnages, je suis ressortie de cette lecture toute “tourneboulée”. Avec une force narrative et une construction originale, Lola Lafon nous embarque dans un récit poignant et inoubliable.
1984, Cléo a 13 ans et rêve de devenir danseuse. Cléo est innocente, confiante, un peu fragile, un peu naïve… et surtout n’a pas appris à dire non. « Nous sommes traversés de ces hontes, un tourbillon qui, peu à peu nous creuse et nous vide, n’avoir rien dit, rien fait. Avoir dit oui, parce qu’on ne savait pas dire non. »
Cléo est une victime et une proie facile mais Cléo est aussi victime du silence, de la honte, des compromis et des complicités qui l’entourent. « L’allégeance à une famille était l’acceptation d’un corpus de lois dont on découvrait qu’on les connaissait sans les avoir apprises. Dont on découvrait qu’on les appliquait. » Tout en finesse et pertinence, l’auteure dénonce les non-dits, les petites lâchetés, les familles qui s’accommodent et conjuguent savoir et oubli. « L’effacement de l’histoire était le résultat d’efforts conjoints, d’une solidarité familiale ».
Sur une trentaine d’années, tel un puzzle qui se construit peu à peu, on apprend à connaître Cléo avec son témoignage et ceux qui l’ont connue, croisée et aimée. Yonasz, Lara, Betty, Claude… et Serge qui un jour lui explique que : « Le pardon n’est pas l’oubli […] que pardonner est une décision, celle de renoncer à faire payer à l’autre. Ou à soi même ».
À lire absolument !

8. Crénom baudelaire

Littérature- Jean teulé

Si l’œuvre éblouit, l’homme était insupportable. Charles Baudelaire ne respectait rien, ne supportait aucune obligation envers qui que ce soit, déversait sur tous ceux qui l’approchaient les pires insanités. Drogué, dandy halluciné, il n’eut jamais d’autre ambition que de saisir cette beauté qui lui ravageait la tête et de la transmettre grâce à la poésie. Dans ses vers qu’il travaillait sans relâche, il a voulu réunir dans une même musique l’ignoble et le sublime. Il a écrit cent poèmes qu’il a jetés à la face de l’humanité. Cent Fleurs du Mal qui ont changé à jamais le destin de la poésie française.

9. Aline et les hommes de guerre

littérature- karine silla

Aline Sitoé Diatta naît en 1920, au beau milieu des forêts luxuriantes de la Casamance, dans le sud du Sénégal. Enfant déterminée, puis adolescente indépendante, solitaire et douce, elle quitte la brousse pour se rendre à Dakar afin d’y travailler comme gouvernante dans une famille de colons. C’est là qu’elle entend, pour la première fois, des voix qui lui ordonnent de rentrer chez elle pour libérer son peuple. 

Prônant la désobéissance civile et la non-violence, Aline appelle les Sénégalais à lutter pour leurs terres et le respect qui leur reviennent de droit. S’entourant des anciens, comme le veut la tradition diola, écoutant les conseils de son sage ami Diacamoune, la jeune femme est vite érigée en icône de la résistance, magnétique et insoumise, et est sacrée reine. Menaçant l’ordre établi et mettant à mal l’administration française, Aline, la « Jeanne d’Arc du Sénégal », devient l’ennemie à abattre, mettant, dès lors, sa jeune vie en danger.

À travers Aline, Karine Silla renoue avec l’histoire de ses origines et fait entendre la musique de tout un pays grâce à son écriture aussi envoûtante et inspirante que la voix de cette femme de lutte et de cœur qui, plus jamais, ne nous quittera.

10. La voyageuse de nuit

Littérature - Laure adler

« C’est un carnet de voyage au pays que nous irons tous habiter un jour. C’est un récit composé de choses vues sur la place des villages, dans la rue ou dans les cafés. C’est une enquête tissée de rencontres avec des gens connus mais aussi des inconnus. C’est surtout une drôle d’expérience vécue pendant quatre ans de recherche et d’écriture, dans ce pays qu’on ne sait comment nommer : la vieillesse, l’âge ?
Les mots se dérobent, la manière de le qualifier aussi. Aurait-on honte dans notre société de prendre de l’âge ? Il semble que oui. On nous appelait autrefois les vieux, maintenant les seniors. Seniors pas seigneurs. Et on nous craint – nous aurions paraît-il beaucoup de pouvoir d’achat – en même temps qu’on nous invisibilise. Alors que faire ? Nous mettre aux abris ? Sûrement pas ! Mais tenter de faire comprendre aux autres que vivre dans cet étrange pays peut être source de bonheur…
Plus de cinquante après l’ouvrage magistral de Simone de Beauvoir sur la vieillesse, je tente de comprendre et de faire éprouver ce qu’est cette chose étrange, étrange pour soi-même et pour les autres, et qui est l’essence même de notre finitude.
« Tu as quel âge ? » Seuls les enfants osent vous poser aujourd’hui ce genre de questions, tant le sujet est devenu obscène. A contrario, j’essaie de montrer que la sensation de l’âge, l’expérience de l’âge peuvent nous conduire à une certaine intensité d’existence. Attention, ce livre n’est en aucun cas un guide pour bien vieillir, mais la description subjective de ce que veut dire vieillir, ainsi qu’un cri de colère contre ce que la société fait subir aux vieux. La vieillesse demeure un impensé. Simone de Beauvoir avait raison : c’est une question de civilisation. Continuons le combat ! »
L.A.

Retrouvez tous ces ouvrages dans notre librairie au 6 bis boulevard de la liberté à Lodève !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *